top of page

Bilan de compétences : le MBTI

« Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même. » Bouddha

Comme le laisse entendre cette citation de Bouddha, apprendre à se connaître est le travail de toute une vie.

Pour un être humain, essayer de plonger à la découverte de sa propre personnalité avec ses particularités, c’est l’assurance d’un travail sans limite pour essayer jour après jour de devenir une meilleure personne.

L’être humain, du fait des capacités de son cerveau dispose d’un potentiel infini (ou presque), et au travers de la psychologie de nombreux spécialistes ont, de tout temps, essayé de percer les mystères de cette complexité.

Apprendre sur son propre fonctionnement, c’est mieux se comprendre, donc mieux s’accepter. Cela permet d’exploiter au mieux ses capacités innées, d’identifier ses zones d’inconfort et d’éviter de se sentir rejeté pour ce que l’on est.

Dans cet article je vous propose de partir à la découverte de votre profil psychologique, ou plutôt de la famille de profils à laquelle vous appartenez.

En effet, comprendre sa nature instinctive peut se révéler particulièrement utile tant pour prendre conscience de ses forces que pour accepter ses faiblesses.

Mais comprendre comment les êtres humains fonctionnent est également une formidable porte ouverte vers la tolérance, vers l’acceptation de la différence.

S’accepter, identifier ses axes de progression et mieux vivre en Société, voilà les trois principales utilités du Myers Briggs Type Indicator (MBTI).


Qu’est ce que le MBTI, en deux mots ?

Rapide Historique et utilités

Ce sont les travaux de Carl Jung qui furent à l’origine de cet outil.

Le psychologue suisse identifia dans un premier temps trois préférences cognitives dans le fonctionnement de l’être humain.

Au début du XXème siècle, il démontra que ces 3 prédilections permettaient de caractériser des comportements de façon pertinente.

En d’autres termes, ce sont elles qui déterminent la façon dont nous nous comportons dans une situation donnée.

Ses travaux furent repris par la suite par une mère et sa fille, Katerine Cook Briggs et Isabel Briggs Myers, qui complétèrent les avancées de Jung par une quatrième préférence.

Aujourd’hui, il faut savoir que ces découvertes sur le fonctionnement humain sont plus que reconnues. En Amérique du Nord, le MBTI est très répandu et cette tendance tend à se développer de plus en plus en Europe.

En effet, il tend à se démocratiser et de plus en plus de cabinets de recrutement ou de directions des ressources humaines de grands groupes, l’utilisent.

Et pour cause, cet outil permet aussi bien d’identifier le potentiel des collaborateurs que d’améliorer la gestion du travail d’équipes.

Certains profils étant plus à même de s’épanouir (et donc d’exceller) dans certains domaines, les entreprises disposent ainsi d’un formidable levier de performance et d’épanouissement au travail.

4 préférences et 16 profils

En fin de compte, avec quatre axes distincts Katerine Cook Briggs et Isabel Briggs Myers établirent une sorte de matrice de plusieurs personnalités dans lesquelles quiconque se retrouve : le MBTI.

Les quatre dimensions autour desquelles le modèle est construit, sont les suivantes :

  1. le moyen que chaque être a pour trouver son énergie au quotidien (Extraversion ou Introversion)

  2. la prédilection de chacun pour recueillir les données dans son environnement (la Sensation ou l’Intuition)

  3. la préférence via laquelle il prend ses décisions une fois les informations envoyées au cerveau (avec le coeur, « Feeling » ou plutôt la logique « Thinking »)

  4. et enfin le mode d’action préféré (plutôt guidé par le Jugement ou par la Perception)

Les 4 axes étant chacun caractérisé par deux choix possibles, la matrice du MBTI est constituée de 16 personnalités différentes, issues de toutes les combinaisons potentielles.

Que sont les 4 « tempéraments » de Keirsey

Mais ces travaux, ne furent pas une finalité.

En effet, de nombreux autres psychologues se penchèrent dessus pour continuer les avancées en terme de compréhension du fonctionnement cognitif humain.

L’un deux, David Keirsey, réussit à mettre au jour l’existence de similitudes entre certains profils, donc entre certains comportements.

En se concentrant sur des domaines bien précis tels que la famille, les intérêts spécifiques, les orientations, les valeurs ou encore les rôles sociaux, David Keirsey parvint à regrouper les 16 profils psychologiques en 4 familles de 4 profils aux similitudes pertinentes.

Le psychologue américain de la deuxième moitié du XXème siècle constata ainsi que des regroupements de comportements similaires étaient effectifs.

Ces 4 familles sont appelées « tempéraments ».

Avant de rentrer en détail dans les spécificités de chacune de ces 4 catégories, il est bon d’expliquer les dimensions auxquelles Keirsey s’intéressa.

Le psychologue américain tenta de regrouper les profils de la matrice du MBTI, selon des critères bien précis du comportement des êtres humains :

  • suivant le système des valeurs de la personne, c’est-à-dire celles qui guident ses choix car il y accorde beaucoup d’importance, celles autour desquelles ils construisent leur système de pensées.

  • suivant leurs motivations dans la vie de tous les jours, c’est-à-dire ce qui les anime et qui est à l’origine de leur dynamique.

  • suivant l’image que les êtres ont d’eux-mêmes, la façon dont ils se considèrent.

  • selon leurs rôles sociaux c’est-à-dire leur place au sein de la Société.

  • selon leur talent inné, leur force et ce qu’ils peuvent apporter au monde.

Si la combinaison de ces préférences est considérée comme pertinente c’est parce qu’elle détermine énormément de particularité chez l’être humain.

Au-delà même des particularités, il est possible de parler de talents naturels, de facilités innées dans certains domaines de la vie.

Ainsi David Keirsey distingua :

  • les idéalistes,

  • les rationnels,

  • les artisans (de projets),

  • les gardiens (des traditions),

Avant d’aborder plus en détails chacun des 4 « tempéraments » et leurs spécificités, attachons-nous à l’intérêt d’une telle découverte.

Après tout les 16 personnalités du MBTI décrivent déjà avec une très grande précision 16 fonctionnements bien distincts…

Les avancées de David Keirsey, en simplifiant le modèle, ne cherchent pas à enfermer les gens dans des cases, bien au contraire.

L’un des premiers apports de ces regroupements de profils est en premier lieu de mieux comprendre certaines affinités que nous avons avec certaines personnalités psychologiques.

C’est ainsi, certains types MBTI ne partageant pas les mêmes fonctionnements, les mêmes valeurs, ont plus de mal à cohabiter.

Une autre des grandes utilités des « tempéraments » de Keirsey, est la rapidité de lecture et d’analyse d’un profil.

Les 16 personnalités du MBTI, ont cette incroyable précision dans leur description, mais parvenir à déterminer avec exactitude à laquelle un individu appartient requiert un certain temps et une certaine expérience.

L’avantage des quatre familles est donc de pouvoir identifier le type de fonctionnement préférentiel dans les grandes lignes.

Cette lecture est certes moins précise mais elle a le mérite de se concentrer sur les traits saillants de la personne.

Si à ce stade de l’article vous vous demandez quel pourrait être votre profil psychologique et à quel « tempérament » vous appartenez, je ne peux que vous inviter à réaliser directement ce test maison.

Le Tempérament des « Gardiens des traditions »

Particularités

Le point commun des 4 profils constituant le « tempérament » des Gardiens, est la combinaison entre le fait qu’ils privilégient leurs 5 sens pour recueillir les informations qu’ils envoient au cerveau (versus l’intuition).

Dans le même temps, ils sont « J », c’est-à-dire que leur style de vie est influencé par le « Jugement » (au sens MBTI du terme). Cette particularité fait qu’ils sont des êtres cadrés, organisés et prudents dans leur vie au quotidien.

Par l’expression « Gardien », David Keirsey fait avant tout référence au fait que les personnes appartenant à cette famille de profils, ont cette particularité de chercher avant tout à préserver ce qui existe déjà. Ce qui est étonnant c’est que leur premier réflexe est de vouloir conserver ce qu’ils connaissent même si le résultat n’est pas optimum.

Les personnes ayant un profil MBTI « SJ », partagent d’ailleurs de nombreux autres points communs dans des domaines comme la famille, la vie du quotidien ou encore dans le milieu du travail.

Leur fonction Sensation, leur confère inévitablement un fort pragmatisme et un sens du concret très développé. Leur motivation première est la quête d’efficacité bien plus que celle de l’esthétisme ou de l’image.

Les « Gardiens » se distinguent également par leur sens de l’organisation et de l’anticipation qui sont les clés, à leurs yeux, de l’efficacité !

C’est pour cela qu’ils aiment la notion de cadre, de règles et de procédures.

Quand ils avancent vers leur objectif, c’est toujours par étape. On parle de mode séquentiel. Cette particularité fait qu’ils ont du mal à se projeter directement vers le but final et qu’ils préfèrent et sont plus efficaces en progressant pas à pas.

Leur principale difficulté dans la vie est directement le pendant de leur particularité à rechercher constamment à préserver l’existant. Cet esprit conservateur les rend mal à l’aise face au changement surtout quand il est rapide et brutal.

Ce manque de souplesse les met clairement dans une situation d’inconfort.

Les 4 « types » de Gardiens

Au sein de ce « tempérament », le modèle distingue cependant 4 profils ayant chacun leurs spécificités.

Le profil ISFJ, surnommé « le protecteur », se distingue par sa fonction dominante, la Sensation introvertie. Celle-ci lui permet de puiser dans sa mémoire (liée aux cinq sens) un tas de référents, comme on s’informerait dans une bibliothèque. Toutes les informations qu’il a emmagasinées lui servent en quelque sorte de « base de données géante ». Un son, une odeur, une image, un goût et l’individu est transporté dans son passé.

Le Président américain George Bush (père), la princesse d’Angleterre Kate Middleton ou encore le dictateur nord coréen Kim Jong-il sont considérés appartenir à ce profil.

Le second type MBTI de ce tempérament que l’on peut évoquer, est celui de l’ESFJ, appelé « le soutien ». La spécificité de ce profil MBTI, son don naturel, est sans aucun doute sa capacité à rassembler. Le fait que les individus ESFJ recherchent naturellement à entretenir un climat d’harmonie au sein du groupe auquel ils appartiennent est une facette essentielle de leur personnalité. Ce profil déteste le conflit et recherche avant tout le respect des valeurs et des sentiments des autres. Cette particularité de sa personnalité est directement corrélée à sa fonction dominante (la plus marquée), la fonction « Feeling extravertie ».

Parmi les célébrités considérées comme ESFJ, on peut citer le Président américain actuel Joe Biden, le chanteur Ed Sheeran ou encore la chanteuse Jennifer Lopez.

Le troisième profil du tempérament « SJ » que je vais évoquer est celui dit du « superviseur », à savoir l’ESTJ. Comme tous les SJ il a une véritable attirance pour la préservation de ce qui existe déjà, mais il se caractérise par sa quête permanente de logique dans le monde dans lequel il évolue. Son obsession est celle de l’efficacité maximum. Ce profil ne laisse que peu de place aux émotions, aux sentiments et à tout ce qui touche au domaine artistique ou esthétique car à ses yeux cette dimension ne vient qu’après le résultat.

On peut citer quelques célébrités appartenant à ce profil MBTI, telles que Frank Sinatra, l’actrice Uma Turman ou encore le dictateur Augusto Pinochet.

Pour terminer, le quatrième profil de ce groupe est celui de l’ISTJ aussi appelé « l’inspecteur ». En tant que « gardien », l’individu de ce profil apprécie la stabilité et redoute (voire fuit) le changement brutal. Cependant son grand atout, est de fonder ses décisions en s’appuyant sur les informations contenues dans la bibliothèque de données que son cerveau a pu constituer au fil du temps. Associée à une logique implacable, cette caractéristique fait de l’ISTJ une personnalité spontanée.

Jeff Bezos (le patron d’Amazon), le père fondateur de la psychanalyse Sigmund Freud ou l’actrice américaine Julia Roberts sont des exemples de personnalités du profil de l’ISTJ.

Le Tempérament des « Idéalistes »

Particularités

Les profils dits « idéalistes, partagent certaines préférences dans leur fonctionnement cognitif. Les 4 personnalités psychologiques recueillent naturellement les données qu’elles envoient au cerveau en utilisant le canal de l’intuition. Pour prendre leurs décisions, elles privilégient l’écoute de leurs émotions, de leur affect par opposition à la logique.

C’est cette combinaison d’intuition et de sentiments qui caractérise, selon David Keirsey, le « tempérament idéaliste ».

Particulièrement attachés à la poursuite de leurs rêves et au respect des valeurs auxquelles ils croient, les « idéalistes », ont l’art d’entretenir les bonnes relations dans un groupe.

Ce sont des animateurs bienveillants qui recherchent avant tout le bien être qu’ils côtoient.

Leur talon d’Achille réside essentiellement dans leur manque de pragmatisme et de sens du concret. Les tâches usuelles telles que le ménage ou les courses les ennuient tout particulièrement (à la différence des « gardiens » par exemple).

Par contre leur intuition et leur sens de l’abstrait leur confèrent de grandes facilités à imaginer ce qui n’existe pas encore et qui pourrait être. Ceci explique que les « NF » sont particulièrement représentés dans le monde artistique.

Les 4 « types » MBTI Idéalistes

Abordons maintenant les particularités des 4 personnalités MBTI constituant ce tempérament.

Les INFP, surnommés « les Guérisseurs » ont pour fonction dominante, la fonction « feeling introverti » (sentiment introverti). Cette fonction les amène à chercher perpétuellement à aligner leurs actes avec les valeurs qui sont chères à leurs yeux. C’est cela qui explique que les INFP sont naturellement attirés par l’exploration de leur monde intérieur et de leur spiritualité.

Parmi les personnes connues considérées appartenir (ou ayant appartenu) à ce profil psychologique on peut citer entre autres Marcel Proust, William Shakespeare, Albert Camus, la Princesse Diana, ou encore Vincent Van Gogh.

Les ENFP, surnommés les « défenseurs », constitue un autre type psychologique appartenant aux « idéalistes ». La fonction la plus marquée, celle avec laquelle ils sont le plus à l’aise, est l’intuition extravertie ce qui explique leur don pour imaginer et concevoir de nouvelles possibilités dans le monde dans lequel ils évoluent.

Parmi les ENFP célèbres citons par exemple John Lennon, Walt Disney, Mark Twain, Ernesto Guevara…

Autre type psychologique de ce groupe des « idéalistes » : « les conseillers », c’est à dire le profil INFJ. Avec comme fonction dominante l’intuition introvertie, ils se caractérisent par leur aisance à entrevoir de nouvelles issues dans leur monde intérieur. Ils ressentent des intuitions très puissantes qui leur est difficile d’expliquer.

Nelson Mandela, Adolphe Hitler, Léon Trotsky, Platon ou encore Agatha Christie sont autant de personnalités célèbres considérées appartenir à ce profil psychologique.

Le quatrième profil MBTI appartenant aux « NF », est aussi appelé « le professeur ». Il s’agit de l’ENFJ. Avec pour fonction première (celle avec laquelle il est très à l’aise) la fonction « Feeling » (sentiment) extraverti, il recherche en premier lieu l’harmonie avec son cercle proche. Il attache beaucoup d’intérêt aux valeurs culturelles et aux personnes qu’il fréquente.

Le pape Jean-Paul II, Martin Luther King, la reine d’Égypte Cléopâtre ou encore le chanteur Freddie Mercury (groupe Queen) sont autant de célébrités que l’on considère appartenir à ce profil MBTI.

Le Tempérament des « Artisans de projets »

Particularités

David Keirsey a également mis en évidence l’existence d’une corrélation entre 4 autres profils psychologiques de la matrice MBTI, qu’il a appelé le « tempérament des artisans ».

Ces quatre personnalités ont toutes en commun d’être sensitives c’est-à-dire qu’elles sont plus à l’aise avec leurs 5 sens (plutôt qu’avec leur intuition) pour collecter les informations envoyées au cerveau. D’autre part, ces quatre profils « d’artisans » sont dits « perception » pour ce qui est de leur style de vie, c’est à dire qu’ils voient en permanence des opportunités, vivent dans le présent (et pas dans le passé comme ceux dits « jugement ») et ont soif de développer de nouvelles idées.

Ces deux particularités combinées font que les « SP » ont un grand sens du pragmatisme mis au service de l’accomplissement de nouveaux projets.

Le fait que ces quatre profils « d’artisans » soient tous sensitifs pour ce qui est de leur mode de recueil des informations permettant au cerveau de prendre des décisions, fait d’eux des êtres très terre à terre vivant dans le concret.

Les 4 « types » d’Artisans

Parmi les 4 personnalités MBTI faisant partie de ce tempérament, commençons par évoquer celle dite du « compositeur ». L’ISFP, aussi surnommé « l’aventurier » ou « l’artiste » (ce qui laisse entrevoir certaines particularités).

La fonction « Feeling introverti » en fonction dominante lui confère un talent et une recherche permanente d’harmonisation de ses agissements avec ses valeurs. Ceci est très important à ses yeux ! Mais cette particularité se combine chez ce profil avec une certaine envie d’entreprendre caractéristique du tempérament des artisans.

Pour ce qui est des célébrités considérées appartenir au profil de l’ISFP il est possible de citer les chanteuses Lady Gaga, Amy Winehouse, Britney Spears, le footballeur Lionel Messi ou le chanteur Bob Dylan.

Autre personnalité appartenant au « tempérament » des artisans, celle de l’ESFP, aussi connue sous le nom de « l’acteur » ou de « l’interprète ».

Avec pour fonction principale, avec laquelle elle est très à l’aise, la fonction Sensation Extravertie, l’ESFP parvient à vivre particulièrement dans l’instant. Ceci explique d’ailleurs que ce profil a généralement du mal à prendre de la hauteur et à voir loin). Il est instinctivement tourné vers l’action et essaie d’interagir sur le monde concret.

Comme « ambassadeurs » de l’ESFP, on peut citer le footballeur Cristiano Ronaldo, Freddie Mercury (du groupe Queen) ou encore le dictateur italien Benito Mussolini.

Troisième type MBTI de la famille des « artisans », l’ISTP. Ce profil psychologique de la matrice est surnommé le « manuel » ou encore le « mécanicien ». Sa fonction dominante, celle avec laquelle il est le plus performant, étant la pensée introvertie, fait que les personnes appartenant à ce groupe sont en perpétuelle quête de logique, dans son monde intérieur.

Le président russe Vladimir Poutine, le chanteur Eminem, le chef nazi Erwin Rommel, le tennisman Rafael Nadal sont considérés appartenir à ce profil.

Enfin, le quatrième type de profil « artisan de projets » est celui de l’ESTP. Les individus ayant ces caractéristiques se distinguent par leur fonction dominante, la Sensation extravertie associée à la Pensée introvertie sur laquelle l’individu s’appuie pour prendre ses décisions.

Des quatre personnalités du « tempérament artisan », c’est certainement celle avec l’esprit le plus excessif dans tout ce qu’elle entreprend (limite mégalomane). Les personnes ayant ce profil sont en perpétuelle quête d’actions concrètes. Avec elles, il faut que ça avance, que ça bouge et peu importe les conséquences ! Ce sont des personnes n’ayant que faire des conséquences de leurs agissements.

Donald Trump, Frank Sinatra, Madonna ou encore Ernest Hemingway sont considérées des personnalités appartenant à ce profil psychologique MBTI.

Le Tempérament des « Rationnels »

Particularités

Cette famille de profils est la moins représentée des 4 familles. En effet, les profils « rationnels » sont considérés représenter entre 11 % et 15 % de la totalité des individus. Ces derniers se caractérisent par une envie perpétuelle de savoir.

Le point commun de ces personnalités psychologiques, est d’à la fois collecter les informations de leur environnement en privilégiant leur intuition (plutôt que leurs cinq sens) et de prendre leurs décisions en s’appuyant d’abord sur leur logique (plutôt que d’écouter leur côté émotionnel).

Leur surnom de « tempérament rationnel », vient du fait que les personnes de ces profils, n’accordent que peu d’importance à la prise en compte de leur affect dans leur processus de choix. C’est d’ailleurs cette particularité qui peut les faire passer pour des êtres à sang froid.

En plus de leur quête permanente de savoir, les profils des « rationnels » recherchent la maîtrise des concepts.

Toutes ces caractéristiques font que l’on trouve souvent les représentants de cette famille de profils dans des professions scientifiques. Ils se plaisent dans ces activités car elles requièrent surtout des qualités de réflexion et d’analyse (plutôt que des compétences relationnelles).

Les 4 « types » Rationnels

Le profil psychologique du « groupe des rationnels », surnommé « le cerveau », est celui de l’INTJ. Il se distingue des 3 autres par sa fonction première, l’intuition introvertie. Cette dernière fait de lui un être particulièrement doué et efficace pour explorer les nouvelles possibilités situées dans son monde intérieur. Couplée à l’utilisation de la pensée extravertie pour prendre ses décisions, cette fonction fait que l’INTJ peut apparaître comme un être à part, dans son monde.

Parmi les ambassadeurs célèbres de ce profil, on trouve le compositeur Ludwig van Beethoven, Charles De Gaulle, l’actrice Jodie Foster ou encore Isabelle Huppert.

L’une des quatre personnalités appartenant à ce tempérament des « rationnels » est l’ENTJ, appelée également « Le Maréchal ». Sa fonction dominante, celle qu’il maîtrise le plus naturellement est celle de la « Pensée extravertie ». Cette dernière fait que les individus de ce profil psychologique se distinguent par leur obsession à rechercher constamment la cohérence du monde extérieur. Cette caractéristique fait que l’ENTJ a toujours une intention à concrétiser.

Arnold Schwarzenegger, Katharine Hepburn, Napoléon Bonaparte, Jules César, Emmanuel Macron, la chanteuse Adèle, Margaret Thatcher sont toutes des personnes célèbres considérées de ce type MBTI.

Seconde personnalité psychologique faisant partie du tempérament des NT, l’INTP. Ce profil est surnommé « l’architecte » du fait de ses caractéristiques. Sa fonction préférentielle étant la pensée introvertie, il a naturellement des facilités pour la réflexion intérieure et la concentration. Son monde à lui est celui des idées. Il recherche en premier lieu, la cohérence des idées.

Woody Allen, le compositeur Antonio Vivaldi, le président américain Abraham Lincoln, Albert Einstein, Jules Vernes ou encore Marie Curie sont autant de représentants de ce profil psychologique.

Le quatrième et dernier type MBTI composant le groupe des « rationnels », est aussi surnommé « l’inventeur ». L’ENTP a pour fonction cognitive dominante l’Intuition extravertie. Les personnes appartenant à ce profil recherchent avant tout de nouvelles possibilités dans le monde extérieur.

Quentin Tarantino le célèbre réalisateur, le compositeur Ennio Morricone, la chanteuse Céline Dion, Barack Obama, Socrate, Christophe Colomb ou Léonard de Vinci sont des personnalités considérées comme étant ou ayant été de ce type MBTI.

Conclusion

Au travers de cet article basé sur l’outil incroyable qu’est le MBTI, nous avons pu voir qu’il existe plusieurs niveaux d’analyse d’une personnalité humaine.

Si la matrice basée sur les travaux de Carl Gustav Jung met en évidence l’existence de 16 personnalités psychologiques toutes bien distinctes, la découverte des « familles de profils » que sont les tempéraments de Keirsey a permis de simplifier le modèle.

Une telle cartographie plus généraliste permet tout de même de mieux comprendre certains fonctionnements, et surtout elle permet de gagner du temps en étant moins détaillée.

Savoir si vous faites partie des « idéalistes » (plutôt artistes dans l’âme) ou des « rationnels » (plutôt esprit scientifique) permet de rapidement cerner les grandes lignes d’une personnalité.

Cela constitue une première étape avant de plonger à la découverte de votre personnalité dans toute sa complexité…



 

Merci encore pour votre confiance et votre soutien renouvelés depuis toutes ces années.

Pensez à vous inscrire comme membre du site afin de rester en contact avec Januelle et recevoir tous ses articles et actualités qu'elle poste sur le site.

Pour rester connecter où que vous soyez, téléchargez sur votre téléphone notre espace en cliquant sur le lien suivant :



 

Januelle J. Person

Psychologue Sophrologue Energéticienne

06 63 49 04 93

Si vous souhaitez vous faire aider, je vous accompagne dans toutes les phases de transitions délicates.


Demandez à participer à nos ateliers

Optez pour un Bilan de compétences

de 5 à 8 séances

en téléconsultations

Comments


bottom of page