Votre enfant est surdoué

Mis à jour : 31 juil. 2020


Le sujet de la douance est un sujet complexe, et toutes sortes d idées reçues circulent à propos des H. P. (hauts Potentiels) ou ZÈBRES. Vous pensez que les surdoués ont réponse à tout, comme Hermione Granger dans Harry Potter ? Détrompez-vous ! Les profils HQI (haut quotient intellectuel) ont tendance à poser plus de questions qu’à donner des réponses. Le profil type du surdoué n’existe pas Repérer un surdoué ou savoir si on l’est soi-même n’est pas chose facile. Pour preuve : il existe autant de profils de surdoués que de surdoués.

L’image la plus véhiculée du surdoué est celle de l’enfant précoce.


Or, tous les surdoués ne sont pas tous des enfants précoces.


Émotions décuplées jusqu’à l’hypersensibilité ou réactions inhibées, grande rapidité ou extrême lenteur selon les disciplines…

Si certains connaissent l’échec scolaire et des difficultés dans leurs interactions sociales, nombre d’entre eux s’intègrent aussi très bien en société, à l’école puis au travail.


Au-delà du fait d’avoir plus de 130 de quotient intellectuel, être surdoué, c’est surtout penser différemment et avoir une intelligence différente. Mais, même si certains parviennent à utiliser leur potentiel pour adapter à tout type de situation, bien souvent le HP est vécu difficilement.


Plusieurs signes peuvent vous pousser à envisager un HP pour votre enfant :


Votre enfant se décrit comme un enfant qui a le sentiment :


- d être seul au monde,

- d'être incompris par son entourage

(la douance étant en partie génétique, les parents ne se rendent la plupart du temps pas compte de la douance de leur enfant, qu’ils n'estiment pas différents des enfants qu’ils étaient), .

- de ne pas parvenir à se faire accepter par les autres,

se sentir en décalage avec les autres qui sont par le fait de cette différence rejetant.

- d'ennui fréquent

Votre enfant s'ennuie car il réfléchit autrement : il utilise un cheminement de pensée dit “en arborescence”, qui n’est donc pas toujours facile à comprendre Ce qui explique, par exemple, le fait qu’un surdoué puisse résoudre un problème mathématique très rapidement sans vraiment réussir à expliquer comment.


- d'être en décalage dans tout ce qu'il entreprend



d'Anxiété

Penser en permanence et (trop) vite peut occasionner de l’anxiété.

D’autant plus chez les enfants surdoués, qui expérimentent un décalage entre leur maturité intellectuelle et émotionnelle. Cette spécificité peine encore à être prise en compte à l’école : ainsi beaucoup de petits surdoués et de petites surdouées n’exploitent pas pleinement leur potentiel et ne s’y épanouissent pas.

Pour cause : l’école s’appuie sur une multitude de sujets à explorer, mais pas forcément en profondeur.

Posts récents

Voir tout

Je communique autrement avec mon enfant

« Si un comportement persiste malgré vos multiples hurlements, punitions et explications, c’est que vous n’avez pas trouvé ce que le jeune cherche à obtenir et dont le bénéfice est souvent plus fort à