Etes vous Haut Potentiel ?

Mis à jour : 9 oct. 2020

Longtemps exclus de la psychologie clinique, les adultes à haut potentiel sont désormais mieux compris, et leurs spécificités de fonctionnement mieux connues. Il s’agit d’une autre forme d’intelligence dont les neurosciences confirment aujourd’hui les spécificités neuronales en termes d'architecture cognitive sur les plans structurels comme fonctionnels. Les capacités d’analyse, de compréhension d'un Haut potentiel comme sa perception sensorielle sont significativement différentes.

Les Hauts Potentiels, autrefois appelés surdoués ont une analyse, une compréhension, une perception sensorielle significativement différentes des autres et se démarquent de la norme, particularités qui rendent parfois difficile son adaptation à l’environnement. Il existe une grande quantité de caractéristiques et traits de personnalité permettant d’identifier une personnalité atypique. Cette liste avenir est non exhaustive, bien sûr... Vous vous reconnaîtrez peut-être ?

Un Haut Potentiel se reconnaît assez aisément : Une hypersensibilité et une susceptibilité extrême. Un HP peut avoir « la larme facile » et inextinguible, par exemple lors de funérailles alors même qu’il ne connaissait pas le défunt intimement. Une empathie et un altruisme très développés : certains Haut potentiels ressentent intimement le besoin d’aider leur prochain, et s’orienteront vers des professions médicales ou s’investiront dans des structures associatives.

Les spécificités du Haut Potentiel

- hyperstimulabilité (réaction plus élevée aux stimuli). Caractéristique proche de l’hypersensibilité.

- hyperesthésie : sensibilité exacerbée des 5 sens, parfois pathologique.

- Un sens de l’humour généralement décalé et mal compris.

- grande créativité et une imagination débordante : on parle alors de Hauts potentiels créatifs.

- curiosité sans borne. - grande capacité d’observation de son environnement dans les plus petits détails comme dans sa globalité.

- des centres d’intérêts nombreux et disparates avec une grande facilité à switcher de l'un à l'autre.

- une capacité Polychronique et une grande polyvalence : exécute sans difficulté plusieurs tâches très diverses de façon simultanée.

- une capacité d’attention et de persévérance accrue lorsque l’intérêt est fort, et une incapacité à les maintenir dans le cas contraire.

- Une intolérance à l’ennui, la monotonie. Une personne à haut potentiel ne peut s’épanouir dans l’exécution de tâches répétitives, elle a besoin de challenges, d’horizons nouveaux, dans la sphère professionnelle comme personnelle.


- Une pensée « divergente » : le cerveau sur efficient traite une information donnée en activant plusieurs zones simultanément au lieu d’une seule, spécialement dédiée à la tâche à effectuer.

- Un goût prononcé pour l’art : la nature passionnée d’un Haut potentiel le pousse facilement vers l’expression artistique. Souvent autodidacte, musique, peinture, sculpture, écriture sont autant d’exutoires lui permettant de s’extraire du réel. Si vous avez répondu oui à chaque proposition il est temps d'appréhender différemment les choses et d' apprendre à vous aimer comme vous êtes.

Un manque d’estime de soi : le Haut potentiel a une forte tendance à l’auto dévalorisation, il se trouve « nul » (syndrome de l’imposteur).

- Une tendance aux comportements autodestructeurs (alcool, drogue, troubles alimentaires…) : le sentiment d’appartenir à un autre monde, l’impression de décalage induit parfois chez le HP un besoin d’échapper à la réalité qu’il subit.


Le Haut Potentiel (HP) n'est pas un trouble et pourtant, nombre de surdoués le décrivent comme une source de souffrance.

Lorsqu'on a une grande sensibilité et le sentiment d'être en décalage avec autrui, lorsqu'on a un fonctionnement cognitif, émotionnel et créatif différent, il peut s'agir de surdouance.


Surdouance et bilan psychologique


Le bilan psychologique permet de détecter la surdouance. Il s'effectue chez un psychologue clinicien et comporte entre autres tests la WAIS-IV, pour les personnes de plus de 16 ans, le WISC-V, pour les enfants et adolescents d'au moins 6 ans ou le WPPSI-IV pour les enfants plus jeunes.

Lorsque la surdouance fait souffrir, le bilan psychologique est nécessaire, mais n'est pas suffisant.

La thérapie des adultes surdoués

Chez l'adulte, la surdouance devient un atout, une force, grâce à une forme de thérapie adaptée aux personnes surdouées. Celle-ci prend en compte les particularités des caractéristiques de personnalité propres à la surdouance, mais demeure un travail de fond, susceptible d'apporter un mieux-être à long terme. Parfois, il est aussi important de pouvoir rencontrer d'autres personnes surdouées, par exemple grâce à l'adhésion à une association. Cela permet d'avoir un lieu où il y a moins de décalage avec les autres.

Januelle J. Person

SophroPsy06

psycagnes.com

Posts récents

Voir tout

Sortir de la dépression

Pour la plupart des gens, la dépression ou nuit obscure de l'âme signifie faire face à des questions de vie ou de mort et à se demander si la vie vaut la peine d'être vécue. Vous vous sentez seul au